🎹 Les mùmes de Marion Balac et un avis de recherche

L'artiste Marion Balac nourrit son travail des mÚmes partagés en ligne. Mavis Beacon a appris à de nombreux·ses américain·es à taper au clavier, une artiste essaie de retrouver sa trace.

🎹 Rencontre avec Marion Balac

Il existe une comĂ©die musicale consacrĂ©e Ă  Mark Zuckerberg, et il vous est possible de la regarder dĂšs maintenant. RĂ©alisĂ©e par Marion Balac et Carlos Carbonell, Mark propose de dĂ©couvrir les meilleurs moments de la vie dystopique du crĂ©ateur de Facebook, modĂ©lisĂ© sous la forme d’un simili-Schtroumpf, mis en chansons : aprĂšs une campagne Ă©lectorale, il devient prĂ©sident des États-Unis (entre autres), se confronte Ă  une intelligence artificielle puis Ă  la singularitĂ©.

La vidĂ©o se nourrit des nombreuses apparences de Mark Zuckerberg et de la figure qu’il est devenue dans l’imagerie populaire. Son manque d’humanitĂ© apparent, ses projets parfois Ă©tranges
 « Mark Zuckerberg a longtemps essayĂ© de crĂ©er une mythologie autour de lui Â», analyse Marion Balac, jointe rĂ©cemment par Zoom (mais sans image, donc ça aurait aussi bien pu ĂȘtre un appel tĂ©lĂ©phonique).

La vidĂ©o s’inspire entre autres de la rĂ©alisation d’un double en 3D de son chien ou de la rĂ©alisation d’une « intelligence artificielle Â» dont la voix est celle de Morgan Freeman. « On a voulu sortir de l’essai vidĂ©o, utiliser la forme de la comĂ©die musicale et tirer vers la fiction pour ĂȘtre dans une exagĂ©ration de cette figure ultra-autoritaire et parfois grotesque Â», dĂ©taille l’artiste.

Le travail de Marion Balac se nourrit d’internet et de ce qui est produit sur le rĂ©seau, quitte Ă  pousser la blague au maximum. EmpaquetĂ©es dans des boĂźtes de patisserie, les couronnes bleues et vertes de Babycakes sont constituĂ©es de pastilles de Tide Pod.

Ces pastilles de lessives Ă©taient en effet, comme le racontait Titiou Lecoq en 2018, devenues un objet de convoitise, et nombreux dĂ©claraient leur envie de consommer ces objets aux couleurs vives dans des blagues rĂ©currentes. « Le rĂ©sultat est trĂšs plastique, trĂšs esthĂ©tisant et s'inspire des aspics, ces mets pris dans la gĂ©latine. Â»

Ces aspics de lessives partagent avec une autre Ɠuvre une envie de matĂ©rialiser internet et ses productions. Dans une autre Ɠuvre, Marion a concrĂ©tisĂ© les mĂšmes populaires fin 2017-dĂ©but 2018, de l’agent du FBI censĂ© veiller sur chacun de nous Ă  l’hommage funĂšbre de Renard Matthews. « Il y a dans ces mĂšmes un symbolisme qui se perd avec le temps, comme dans les natures mortes oĂč les symboles sont Ă  dĂ©chiffrer en fonction de l’époque Â», poursuit l’artiste.

Ce sont donc des natures mortes modernes qu’a composĂ©es l’artiste, clins d’Ɠils Ă  ces mĂšmes. Mais « certains contenus deviennent quasi-incomprĂ©hensibles au bout d'un moment Â», rappelle Marion Balac, le confirmant avec le titre de cette Ɠuvre, Why do memes die so fast.

Ce titre s’est percutĂ© avec une nostalgie de certain·es pour les mĂšmes d’il y a quelques annĂ©es, entretenue notamment par le compte Twitter OldMemeArchive, explorĂ©e par Know Your Meme.

« Je ne suis pas nostalgique de cette Ă©poque, tranche Marion Balac. Je trouve les mĂšmes d’aujourd’hui plus intĂ©ressants, plus politiques ou plus bizarres, avec plusieurs niveaux de sens
 Ces constructions collectives, qui mutent de semaine en semaine, sont aujourd'hui beaucoup plus intĂ©ressantes selon moi que les dessins de presse. Â»

C’est notamment le cas de l’agent du FBI bienveillant qui nous surveille mais s’inquiĂšte de nous, qui a aussi nourri une Ɠuvre et qui est, selon elle, un exemple de mĂšme typique de la gĂ©nĂ©ration actuelle : « On est conscient qu’on est dans une situation problĂ©matique, on en parle, on le remet en question et, Ă©ventuellement, on peut en rire. Â»

PĂ©pites

Chaque semaine, je vous propose des pépites, souvenirs de temps passé sur internet ou documents originaux.

Connaissez-vous Mavis Beacon ? Cette femme noire a appris à de nombreux américain-es à taper au clavier dans Mavis Beacon Teaches Typing, une suite logicielle apparue en 1987.

La prĂ©sence d’une femme noire comme Ă©gĂ©rie d’un logiciel a posĂ© quelques problĂšmes. « Nous avons constatĂ© des rĂ©ticences de certains vendeurs Ă  prĂ©senter le produit parce qu’il y avait une femme noire sur la boĂźte. Les gens ne pensaient pas que ça pourrait se vendre Â», se souvenait un des crĂ©ateurs du programme, dans un article du New York Times paru en 1998. Ils se sont trompĂ©s : la sĂ©rie logicielle est toujours un succĂšs aprĂšs une trentaine d’annĂ©es, et plus de six millions d’exemplaires du jeu se sont vendus.

Mavis Beacon, qui pose fiĂšrement sur l’emballage depuis les dĂ©buts et prend de plus en plus de place dans le jeu au fur et Ă  mesure des Ă©ditions, est un personnage fictif. Elle est incarnĂ©e par RenĂ©e L’Esperance, une femme d’origine haĂŻtienne rencontrĂ©e par un responsable de l’entreprise oĂč a Ă©tĂ© crĂ©Ă© le jeu, au comptoir d’un magasin Ă  Beverly Hills, en Californie.

Elle a reçu 500 dollars pour une journĂ©e Ă  faire des photos. Photos qui depuis ne cessent d’ĂȘtre retouchĂ©es pour ajuster sa coiffure et ses habits Ă  la mode du moment. Que devient Mavis Beacon aprĂšs toutes ces annĂ©es ? C’est la question que se pose l’artiste Jazmin Jones, une femme noire Ă©galement, dans son travail Seeking Mavis Beacon, dĂ©clinĂ© sur un site web.

« L'une des femmes noires les plus influentes dans le domaine de la technologie est un produit de notre imagination collective. Mavis Beacon a Ă©tĂ© inventĂ©e par le cofondateur de Myspace pour vendre le logiciel de dactylographie le plus populaire au monde, mais la vĂ©ritable femme dont elle s'inspirait a disparu en 1995. Â»

Le site crĂ©Ă© par Jazmin Jones se prĂ©sente comme un appel Ă  tĂ©moin, Ă  la recherche de Mavis Beacon, ou de RenĂ©e L’Esperance et se double d’un film pour explorer la vie fictionnelle ou rĂ©elle de ces deux personnes.

« Seeking Mavis Beacon pose des questions critiques concernant l'anthropomorphisation et la consommation de corps marginalisĂ©s dans l'industrie technologique, tout en rĂ©imaginant l'hĂ©ritage d'une figure historique disparue. Â»

Alors, si vous avez des renseignements concernant Mavis Beacon, ou RenĂ©e L’Esperance, n’hĂ©sitez pas Ă  contacter la boĂźte vocale mise en place par Jazmin Jones et ses co-investigatrices au +1(516) 531-7337, ou grĂące Ă  leur compte Instagram.

À suivre

Alors que les mesures sanitaires ont Ă  nouveau obligĂ© les galeries Ă  fermer leurs portes, la galerie 22,48 m2 propose chaque jour une Ɠuvre des artistes qu’elle prĂ©fĂšre, dans une newsletter nommĂ©e CLICK HERE.

Chaque soir, dans votre boĂźte aux lettres, un artiste et une oeuvre, des Roulades de Julien PrĂ©vieux Ă  un mix dĂ©bat / techno composĂ© avec l’aide de l’internaute par le groupe Salut c’est cool.

Un dernier pour la route



Merci de votre lecture ! Pour convaincre vos ami·es ou d’autres de devenir des lecteurs et lectrices d’arobase Ă  leur tour :

✹ Parlez de la newsletter Ă  vos proches et Ă  celles et ceux qui pourraient l’apprĂ©cier ;

✹ Partagez-nous sur vos rĂ©seaux sociaux prĂ©fĂ©rĂ©s ;

✹ Envoyez-nous vos idĂ©es, coups de cƓur, recommandations