🎅Le best-of des fĂȘtes de fin d'@nnĂ©e

Retour sur Google Street View, un texte de Jean Baudrillard sur les machines, Alice Zeniter, des feux de cheminĂ©e et de la cuisine dans une maison de poupĂ©e pour cĂ©lĂ©brer les fĂȘtes de fin d'annĂ©e.

Puisque cet envoi est prĂ©vu pour le 24 dĂ©cembre, et anticipant qu’aucun autre ne serait fait avant 2021, je me suis dit qu’il faudrait faire quelque chose de spĂ©cial.

AprĂšs sept numĂ©ros, je vous propose une sĂ©lection de liens, des retours sur les prĂ©cĂ©dents envois, en espĂ©rant vous proposer suffisamment de pĂ©pites pour tenir jusqu’à l’an prochain.

Au menu donc : Google Street View, ASMR, mini-kitchens et animations de NoĂ«l, entre autres. Et en attendant la nouvelle annĂ©e, vous pouvez aussi suivre arobase sur Instagram ou Twitter. Bonnes fĂȘtes de fin d’annĂ©e !

Share

Visites sur Google Street View

En zonant sur Google Street View Ă  l’occasion du sixiĂšme numĂ©ro d’arobase, j’avais un peu trop pensĂ© Ă  moi, en me cherchant partout. Et puis, j’ai lu un article. Bill Frankel raconte comment il a rendu visite rĂ©guliĂšrement Ă  son pĂšre, aprĂšs sa mort, grĂące Ă  Google Street View. Celui-ci tond, en effet, sa pelouse en 2007, alors que passe la « Google car Â».

J’ai depuis changĂ© de stratĂ©gie et j’ai explorĂ© Google Street View Ă  la recherche de mes proches. Ces captations ont en plus une sensation particuliĂšre : les personnes sont souvent surprises par la voiture, elles ne se sont pas spĂ©cialement apprĂȘtĂ©es, les photos semblent volĂ©es, les visages sont floutĂ©s. On ne reconnaĂźt finalement l’autre que si on le connaĂźt vraiment bien.

J’ai trouvĂ© ma grand-mĂšre jardinant au pied de chez elle, en juillet 2008. J’ai aussi retrouvĂ© des traces d’un voyage : en 2018, un prestataire avait capturĂ© la terrasse d’un cafĂ© dans un village toscan, oĂč je m’étais attablĂ©, avec plusieurs ami·es.

J’ai identifiĂ© des ancien·nes collĂšgues attablé·es au restaurant ou marchant dans la rue. J’ai traĂźnĂ© comme ça sur Street View, comme quand on essaie de tomber « par hasard Â» sur une connaissance
 Et je sais maintenant que je pourrai retourner sur Google retrouver ces gens.

Et vous, avez-vous retrouvé des proches sur Google Street View ?

Leave a comment

Cuisiner dans une maison de poupée

Si Gabrielle Stemmer s’est intĂ©ressĂ©e aux mĂ©nagĂšres amĂ©ricaines dans le cadre de ses films â€“ dont nous parlions dans le cinquiĂšme numĂ©ro d’arobase â€“ elle nous a Ă©galement confiĂ© ĂȘtre fascinĂ©e par d’autres Ă©trangetĂ©s prĂ©sentes sur Youtube, dont le « mini cooking Â».

Il ne faut pas avoir de problĂšme avec la vision d’ongles de prĂšs : le concept de ces vidĂ©os est de rĂ©aliser des plats, dans des mini-cuisines avec des mini-ustensiles. Une dĂ©couverte trĂšs relaxante, puisqu’il n’y a aucune parole, simplement de la musique et qu’on se passionne pour ces petits aliments qui se comportent comme des grands.

Le site Tastemade compte ainsi seize saisons de Tiny kitchen. La chaĂźne a Ă©tĂ© inspirĂ©e par la popularitĂ© de ce genre de vidĂ©os au Japon. Vous pouvez aussi pĂ©nĂ©trer dans des maisons de poupĂ©es pour cuisiner, avec Walking with giants, Jenny’s Mini Cooking Show ou Hamstaurant, qui prĂ©pare ces mini-plats pour des hamsters.

Pause Baudrillard

« Les textes, images, films, discours, programmes issus de l'ordinateur sont des produits machiniques, et ils en ont les caractĂ©ristiques: artificiellement expansĂ©s, liftĂ©s par la machine, les films truffĂ©s d'effets spĂ©ciaux, les textes truffĂ©s de longueurs, de redondances dues Ă  la volontĂ© maligne de la machine de fonctionner Ă  tout prix (c'est sa passion Ă  elle) et Ă  la fascination de l'opĂ©rateur pour cette possibilitĂ© illimitĂ©e de fonctionnement. Â»

Écran total, Jean Baudrillard, LibĂ©ration, 6 mai 1996

Des expériences chuchotées

Caroline Delieutraz, une artiste dont nous avons dĂ©jĂ  parlĂ©, nous a recommandĂ© une vidĂ©o assez particuliĂšre : « Je sĂ©questre mon abonnĂ© Â», un jeu de rĂŽle de kidnapping rĂ©alisĂ© par Dodo ASMR. L’ASMR (autonomous sensory meridian response, en anglais) est une sensation, agrĂ©able pour certain·es, encouragĂ©e par les vidĂ©os chuchotĂ©es et bruitĂ©es.

L’occasion d’ailleurs de recommander des productions rĂ©centes, partagĂ©ess sur les rĂ©seaux sociaux : une reproduction chuchotĂ©e de plusieurs « grands moments mĂ©diatiques Â» avec des personnalitĂ©s politiques. Ou encore un clash tirĂ© des Anges de la tĂ©lĂ©rĂ©alitĂ©, toujours en ASMR.

Être une autrice sur internet

À l’occasion de notre Ă©change avec Alice Zeniter, paru la semaine derniĂšre, celle-ci nous a racontĂ© comment internet modifiait la pratique de l’écrivain :

Je suis une Ă©crivaine de l’ùre Internet. J’ai accĂšs Ă  une quantitĂ© astronomiques d’articles en ligne, de pages Wikipedia, des images pour supplĂ©er Ă  mes souvenirs quand ils me font dĂ©faut. Je peux Ă©crire un email Ă  tel ou telle spĂ©cialiste d’un sujet si je doute. Je peux envoyer un tapuscrit de mon livre sans avoir peur qu’il s’égare. Ça m’offre des facilitĂ©s considĂ©rables. Mais il faut aussi composer avec le fait que ça entraĂźne des risques d’éparpillement et de dĂ©concentration


C’est assez frĂ©quent qu’ Ă  la fin d’une journĂ©e d’écriture, je regarde avec stupeur l’historique de mes recherches de la journĂ©e et je constate que je me suis un peu Ă©garĂ©e. Ce n’est pas tant qu’un lien mĂšne Ă  un autre, c’est que – certains jours â€“ si je commence Ă  douter d’une information que j’avais Ă©crite (une date, un type d’arbre prĂ©sent dans une description, un objet dont je ne suis plus sĂ»re qu’il ait rĂ©ellement Ă©tĂ© inventĂ© Ă  l’époque, etc), je vais douter de la suivante puis de celle d’aprĂšs. TrĂšs rapidement, je commence Ă  douter du sens-mĂȘme d’un mot et j’ouvre le TLF vingt fois.

Feu de cheminée

Dans le dernier numĂ©ro de sa newsletter trĂšs recommandable Links I Would Gchat You If We Were Friends, Caitlin Dewey Ă©crit sur la tradition de la vidĂ©o de feu de cheminĂ©e, bien pratique pour Ă©gayer un repas de fĂȘte. Si celle-ci a Ă©tĂ© inventĂ©e par une tĂ©lĂ©vision locale en 1966, son utilisation a explosĂ© Ă  la faveur de l’arrivĂ©e de Youtube et autres plateformes de streaming vidĂ©o. Le son des craquements a sĂ»rement Ă  voir, puisqu’on parlait d’ASMR


Elles existent dans des formats variĂ©s, avec une version « animaux de compagnie » et musique de fĂȘte, une version rĂ©alisĂ©e par le syndicat d’initiatives de Floride, Ă  base de feu sur la plage ou encore dans un luxueux chalet, avec neige de rigueur. L’an dernier, Le Monde revenait, en vidĂ©o, sur le succĂšs de ses vidĂ©os de feu de cheminĂ©e.

Noël archivé

Dans le troisiĂšme numĂ©ro d’arobase, nous parlions de la fin de Flash, qui se rapproche Ă  grand pas, puisqu’il ne sera plus supportĂ© dĂ©but janvier 2021. Cela pose des questions de conservation.

Rhizome est revenu sur les diffĂ©rents moyens d’émulation existant pour continuer Ă  savourer encore les animations et jeux Flash dans quelques jours. Dragan Espenschied, responsable de la conservation chez Rhizome suggĂšre de documenter les Ɠuvres d’art en Flash avant sa disparition, en dĂ©crivant le fonctionnement prĂ©cisĂ©ment, et l’environnement de fonctionnement, et en capturant l’apparence de l’Ɠuvre. Cela permettra ensuite d’ajuster autant que faire se peut l’émulateur, pour se rapprocher de l’Ɠuvre originale.

Dans le but d’engranger un peu d’argent pour proposer leur propre Ă©mulateur, l’organisation propose dĂšs le 1er janvier, Ă  minuit, heure de Paris, un tĂ©lĂ©thon avec un best-of de crĂ©ations Flash. L’invitation cite notamment la priĂšre-poĂšme de Thanksgiving, adressĂ©e aux outils technologiques, rĂ©alisĂ©e par Jason E. Lewis et Skawennati Tricia Fragnito.

Claude Closky est un artiste contemporain dont une partie des Ɠuvres est en ligne. NoĂ«l fonctionnait grĂące Ă  Shockwave de Macromedia et n’est donc plus accessible. L’artiste Nicolas Frespech, dans une rĂ©cente Papillote, racontait comment, pour conserver l’Ɠuvre, un internaute l’avait filmĂ©e pour ensuite la proposer sur Youtube. Une façon de vous souhaiter de joyeuses fĂȘtes de fin d’annĂ©e. Rendez-vous dĂ©but janvier.

📣 On parle de nous

Sur Twitter, l’artiste Albertine Meunier a fait un petit tweet pour vous inviter tout le monde Ă  s’abonner Ă  arobase. Merci Ă  Albertine et faites comme elle : n’hĂ©sitez pas Ă  parler d’arobase et Ă  en dire du bien Ă  vos proches. 💞 Meilleurs vƓux.